La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image">

dimanche 3 mai 2015

Nous les Menteurs de E. Lockhart — Chronique n°92

"C'est si bon d'être aimé, même si ça ne dure pas. C'est si bon de savoir que notre histoire a existé."

Titre : Nous les Menteurs
Auteure : E. Lockhart
Éditions : Gallimard Jeunesse
Genre : Realistic Fiction | Contemporain
Nombre de pages : 277
Résumé : Une famille belle et distinguée. Une ile privée. Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé. Un groupe de quatre adolescents - Les Menteurs - dont l'amitié sera destructrice. 
Une révolution. Un accident. Un secret. Mensonges sur mensonges. Le grand amour. La vérité.

------------------------------------------

Vous le savez peut-être, mais j'ai dégoté Nous les Menteurs dans une librairie, il y a quelques jours, alors qu'il n'était pas censé être sorti – d'ailleurs, il n'est censé être en vente qu'à partir de demain ! J'étais ravie, parce qu'il me faisait de l'œil depuis longtemps déjà. Je me suis empressée de le dévorer, et ce court roman n'a pas fait long feu entre mes mains... Il ne s'agit pas de l'énorme coup de cœur que j'espérais, mais j'ai tout de même adoré cette histoire !

J'ai tout de suite été plongée dans l'histoire, et à partir du moment où j'ai commencé à lire, je me suis retrouvée dans l'impossibilité de reposer ce livre. Les chapitres très courts facilitent la lecture, les premières parties sont très – voire un peu trop – introductives, et permettent de bien s'ancrer dans le roman. La famille Sinclair, prétendument parfaite et à qui tout réussit, mais dissimulant en secret un certain nombre de blessures et de secrets, est fascinante dans son horreur et sa cruauté. 
Et lorsqu'un mystère captivant a fait son apparition, mon livre s'est plus ou moins greffé à mes mains.

Cadence, la narratrice et personnage principal, m'a touchée bien au-delà de ce que j'attendais. Au fur et à mesure de l'histoire, alors que sa santé mentale se dégrade et qu'on prend conscience de l'ampleur de son amnésie, je me suis sentie proche d'elle comme rarement avec des héros ou héroïnes de fiction.

Les Menteurs, les trois meilleurs amis de Cadence, sont également des personnages très intenses, qu'on a du mal à oublier, même si j'ai eu plus de mal à supporter Johnny et Mirren. 
Je pense que les personnages secondaires auraient gagné à avoir plus d'importance, comme les trois tantes dont j'aurais aimé avoir une description individuelle, ou les petits cousins. De manière générale, un certain nombre de questions restent en suspens, et je pense que j'aurais apprécié une cinquantaine de pages en plus.

Tout au long du roman, il y a énormément de flashs-back de la vie de Cadence, nécessaires pour le bon déroulement de l'intrigue, mais très souvent, j'étais complètement perdue entre passé et présent. Il m'est arrivé à plusieurs reprises de lire cinq pages avant de me rendre compte qu'on avait changé d'année ! J'aurais donc aimé qu'il y ait plus d'indications temporelles...


La dernière partie est absolument splendide. Alors que l'on prend lentement conscience de l'horreur de la situation, l'intensité grimpe progressivement, jusqu'à la révélation finale qui m'a laissée complètement éberluée.  
Je sentais que j'allais souffrir tout au long du roman. Et effectivement, j'ai souffert. 
Je pense que vous devriez lire ce roman rien que pour cette superbe dernière partie, pour connaître la "vérité" annoncée dans le résumé. C'est cette fin qui rend ce roman si particulier, et sans doute ce pourquoi Nous les Menteurs a été finaliste du National Book Award ou vainqueur du Goodreads Choice 2014. 

Nous les Menteurs n'a l'air de rien, comme ça, on dirait un roman facile, léger, parfait pour se détendre... Mais comme c'est le cas dans la famille Sinclair, les apparences sont trompeuses, et vous risquez d'être bien plus bouleversé par cette lecture que prévu. Ce roman est d'une force et d'une intensité assez remarquables, et il serait vraiment dommage de vous en priver. Je sens que les Sinclair vont continuer à me hanter pour un bout de temps encore...
Croyez-moi, vous voulez lire Nous les Menteurs.

Note attribuée : 9/10

17 commentaires:

  1. Bon. D'accord. IL ME FAUT CE ROMAN !!! J'attends juste de voir s'il va sortir en ebook ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas trop, peut-être à cause de la couverture, mais ce roman ne me tente pas beaucoup alors qu'il y a de très bons avis comme le tien dessus ._.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu arrives à vaincre ton aversion pour la couverture, lis-le vraiment, il en vaut la peine ! ^^

      Supprimer
  3. J'aimerais bien le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
  4. Ça y est ce livre rejoint ma PAL !!

    RépondreSupprimer
  5. Tu as eu de la chance de l'avoir en avance !

    RépondreSupprimer
  6. On commence à beaucoup entendre parler de ce roman, en effet ! Pour l'instant il ne me tente pas tellement mais peut-être que ça viendra :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si un jour tu le trouves en librairie ou en bibliothèque et qu'il te dit plus, laisse-toi tenter, il est vraiment bon !

      Supprimer
  7. je veux trouver ce livre en epub siouplait siouplait siouplait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai essayé de voir mais je ne l'ai pas trouvé...

      Supprimer
  8. Tu as eu de la chance de le trouver avant sa sortie !
    Je l'avais lu en VO et beaucoup aimé aussi :)

    RépondreSupprimer
  9. Ce livre est incroyable ! C'est la première fois où j'ai pleuré tellement j'étais choquée !!

    RépondreSupprimer